Par James Mckenzie |

L’équipe olympique de France en ski freestyle a connu des difficultés contre toutes attentes, malgré l’expérience d’ex-médaillés dans plusieurs compétitions internationales. Cependant, certains ont su tirer leur épingle du jeu.

Blessures françaises en demi-lune du volet masculin

Kevin Rolland a lourdement chuté (crédit: Loic Venance / AFP)

Kevin Rolland a lourdement chuté. (crédit : Loic Venance / AFP)

Tous les espoirs étaient portés sur Kevin Rolland, médaillé de bronze en demi-lune à Sotchi, en 2014. Deux chutes à l’entrainement ont été suffisantes pour que le skieur de La Plagne se blesse et abandonne en ronde finale. Il faut tout de même relever qu’il a été en mesure de se rendre en ronde finale malgré une contusion cervicale.

Du côté de Thomas Krief, on assiste aussi à une blessure lors de sa première descente. Une déchirure musculaire qui ne lui a pas permis de poursuivre dans la compétition. Heureusement, on ne craint pas pour sa carrière.

Un Slopestyle décevant pour les hommes

Du côté du Slopestyle, la France était représentée par Antoine Adelisse (21 ans) et Benoit Buratti (20 ans). Les deux skieurs n’ont pas été en mesure de se qualifier. Malheureusement, des chutes lors des descentes de qualifications leur ont coûté très cher, Buratti terminant à la 21e place et Adelisse dernier. Le jeune âge? La pression? Le manque d’expérience? En effet, tout cela réuni et on obtient le parfait cocktail perdant. Cependant, cet échec va les faire mûrir, et surement les motiver à redoubler d’effort.

Deux Françaises en Slopestyle et aucune médaille

Tess Ledeux s'en voulait après sa descente. (Crédit: AFP)

Tess Ledeux s’en voulait après sa descente. (Crédit: AFP)

Tess Ledeux, 16 ans, et Lou Barin, 19 ans, n’ont pas fait le poids face aux autres skieuses souvent plus âgées. Leur jeune âge a traduit leur manque d’expérience. On espère que ces deux Françaises vont évoluer et grimper sur le podium aux prochains jeux olympiques. Elles s’entraînent d’ailleurs avec Kevin Rolland. L’ajout de l’expérience du médaillé de bronze à Sotchi sera une aide précieuse dans leur développement au niveau des performances, mais aussi un soutien mental.

Une note plus joyeuse en demi-lune féminine

Marie Martinod était tout sourire au bas de la piste. (Crédit: AFP)

Marie Martinod était tout sourire au bas de la piste. (Crédit : AFP)

Anais Caradeux et Marie Martinod représentaient la France en demi-lune. Anais Caradeux a eu des descentes difficiles, des réceptions hasardeuses et des mouvements techniques un peu brouillons. Elle termine à la 12e place. La skieuse originaire d’Aix-Les-Bains a tout de même tout donné.

Fianalement, l’honneur a été sauvé par Marie Martinod qui a décroché la médaille d’argent derrière la Canadienne Cassie Sharpe. Elle termine avec l’excellente note de 92,6, de quoi redonner le sourire aux amateurs de ski freestyle Français.

Crédit photo à la une : Fédération française de ski