Par Ani-Rose Deschatelets |

« Le véganisme a tellement d’effets bénéfiques, et aucun effet néfaste, c’est quasi irréel! », s’exclame Joelle Tremblay, jeune entrepreneure de 27 ans pour qui la passion du bien-être de soi, des animaux et de la planète ont mené à l’essor de projets innovateurs pour Ottawa et ses environs. L’un des plus attendus : l’ouverture ce printemps de Summer Fling, la première épicerie fine complètement végane dans la région de la Capitale nationale.

Ses convictions environnementales, Joelle Tremblay les entretient depuis le début de l’adolescence. Elle confie avoir été anéantie, à 13 ans, en écoutant une émission dont le personnage était végétarien. Elle s’était mise à imaginer ce que les bêtes devaient subir afin de se rendre jusque dans nos assiettes. Ce n’est véritablement qu’en quittant le nid familial à 18 ans qu’elle a coupé sa consommation de produits animaliers.

« Je n’ai malheureusement pas de ‘’veganniversary’’ et j’aimerais tant! Quelle belle occasion de s’acheter le plus gros gâteau et de le manger seule avec ma Ben&Jerry’s à base de lait d’amande! (rires) »

Joelle1

Joelle Tremblay. Crédit : J. T.

Même s’il est de plus en plus populaire, le mode de vie végétalien est encore rempli de stéréotypes et d’incompréhensions pour monsieur et madame Tout-le-monde. C’est ce qui a convaincu Joelle de tenter de mettre de l’avant une image plus positive et sereine du véganisme.

« Quand une femme a un coiffeur qui lui fait les plus beaux cheveux, elle s’empresse de le recommander à toutes ses amies! […]. Je veux partager le positif du « lifestyle » et démontrer à quel point c’est facile et bénéfique par le partage de mes expériences, de mes endroits préférés, de nos ressources locales. »

C’est au retour d’un voyage que tout s’est vraiment concrétisé pour Joelle. Mais ça a a d’abord débuté sur le web. Joelle est en effet l’administratrice de la page Instagram « @VegansofOttawa », dont le nombre d’abonnés est en croissance constante (elle compte présentement plus de 1 700 abonnés!).

« Je trouvais important de partager la beauté et la richesse de notre région en fait de végétalisme. »

Elle a vite constaté que c’est beaucoup de travail, dit-elle, mais elle voit l’engouement grandissant pour la culture végane chez les Ottaviens. Elle reçoit quotidiennement des dizaines de questions et des demandes de recommandations et c’est ce qui lui fait réaliser ce qu’elle inspire pour plusieurs internautes. Justement, des expériences qui l’ont inspirée, l’une des plus marquantes a été son séjour en Australie, ce pays si « vegan-friendly » qu’elle a eu de la difficulté à le quitter. Elle s’en souvient, nostalgique:

« Les produits [véganes] sont nombreux et normalisés. Ils sont en effet partout dans l’épicerie […]. Le fromage sans produit animal est avec le fromage de chèvre, le yogourt de noix de coco est avec le yogourt de vache, etc. »

Il faut dire qu’en Australie, les gens sont davantage sensibilisés au sort réservé à la faune et à la flore puisqu’ils peuvent voir chaque jour les effets néfastes de l’Homme sur l’environnement – il suffit de penser à l’état désastreux de la grande barrière de corail!

Joelle Tremblay sait très bien que l’opinion populaire n’est présentement pas si favorable au véganisme, de façon générale. Les croyances des gens sont souvent biaisées par la désinformation.

« Le véganisme n’est pas une diète. Les Oréos sont véganes (rires)! Mais c’est un mode de vie dans lequel une personne fait des choix de consommation éclairés. »

Quand je lui demande à quoi on peut s’attendre de Summer Fling, elle peine à contenir son excitation : « À tellement de choses! »

Joelle demeure cependant assez vague. Elle ne doit pas vendre la mèche. Ce qu’elle peut cependant dévoiler, c’est que les consommateurs pourront compter sur des exclusivités qui n’étaient auparavant même pas disponibles au Canada, ce dont elle est extrêmement fière!

Joelle2

Produits végétaliens qui seront disponibles à l’épicerie Summer Fling, Crédit : Instagram de Summer Fling

Tous ses projets de visibilité lui ont finalement permis de voir grand. Au printemps 2018, Joelle ouvrira la première épicerie fine entièrement végétalienne d’Ottawa. Summer Fling devait voir le jour en mai, mais après avoir annoncé la nouvelle, l’engouement fut tel que l’ouverture sera devancée et devrait avoir lieu fin mars.

« Nous [les Ottaviens] n’avons pas de boutique végétarienne ni végétalienne. C’est donc une première! », s’étonne-t-elle.

C’est vrai qu’en comparaison avec l’Australie, le Canada est loin d’être un chef de file en matière de promotion de l’alimentation entièrement à base de plantes. Elle garde cependant confiance que ce projet ne sera que l’élément déclencheur de bien d’autres grandes avancées du genre.

« Le concept [de Summer Fling] est une épicerie « pop-up », et j’espère bien qu’elle attire tellement d’attention que quelqu’un en ouvre une avec une offre permanente! »

Joelle propose le Vegan Fest d’Ottawa, qui se déroulera en juin prochain, pour qui veut s’immiscer dans la culture végane et voir tout ce qu’elle a à offrir. C’est d’ailleurs elle qui sera l’ambassadrice de cette première édition! Et même si, en fin de compte, le festival ne convainc pas non plus, il permettra sûrement d’ouvrir plusieurs horizons.

« L’important c’est de s’éduquer! Le savoir, c’est la clé! »

Pour suivre Joelle sur le web :
@SummerFlingOttawa

@VegansOfOttawa

 @JojoKittyPurr