Par Catherine Carrière |

C’était une défaite crève-cœur en tirs de barrage par la marque de 3-2 pour l’équipe de hockey féminin du Canada face aux États-Unis, aux Jeux olympiques de Pyeongchang. Cette défaite, encaissée le 21 février dernier, l’a empêchée de remporter un cinquième titre olympique d’affilée. L’équipe était invaincue depuis les Jeux de Salt Lake City, en 2002.

Quand la rivalité perdure

Les Américaines ont été les premières à ouvrir la marque, avec seulement 25 secondes à faire en première période. Elles ont retraité au vestiaire avec une avance d’un but, leur donnant ainsi un peu plus de confiance pour les 40 minutes restantes à la partie. Haley Irwin et la joueuse vedette Marie-Philip Poulin du Canada ont ensuite assuré la réplique en deuxième période. Cela permettait aux Canadiennes de retrouver le vestiaire en avant 2-1 avec 20 minutes à jouer au temps réglementaire.

C’est avec moins de sept minutes à faire en troisième période que l’Américaine Monique Lamoureux-Morando a profité d’un mauvais changement des Canadiennes pour égaliser la marque, forçant ainsi une période supplémentaire.

Cette même situation s’était produite aux Jeux olympiques de Sotchi, mais à l’inverse. Marie-Philip Poulin avait alors marqué en fin de troisième avant d’inscrire le but vainqueur en prolongation, donnant la victoire aux Canadiennes par la marque de 3-2, contre ces mêmes Américaines.

En fin de prolongation, les Américaines ont écopé d’une punition, ce qui a ouvert la porte à l’équipe adverse pour remporter l’or. Par contre, Maddie Rooney a réussi à bloquer tous les tirs dirigés vers elle. De plus, malheureusement pour l’équipe du Canada, une chute de Brigette Lacquette à la ligne bleue, en zone offensive, a causé la perte de plusieurs précieuses secondes à leur avantage numérique. Cela a mené à la séance de tirs de barrage.

Après le tir manqué de Nathalie Spooner, du Canada, Gigi Marvin, des États-Unis, a inscrit un but. Meghan Agosta a réussi à déjouer la gardienne américaine et à marquer le deuxième but du Canada, tout juste avant qu’Amanda Kessel égalise le pointage. C’est en sixième ronde de fusillade que l’Américaine Jocelyne Lamoureux-Davidson a inscrit le but gagnant contre la gardienne Shannon Szabados.

Un retour à la maison difficile

Avoir perdu une séquence de quatre titres consécutifs contre leur rivale de toujours est douloureux. Cette défaite est dure à avaler pour l’équipe du Canada :

« C’est évidemment très difficile à digérer en ce moment. Quand tu joues en finale, tu veux gagner. C’était un bon match et les deux équipes ont tout donné, mais c’est triste de perdre en tirs de barrage », a révélé la capitaine des Canadiennes, Marie-Philip Poulin, à RDS.

Les Canadiennes étaient en larme après cette dure défaite (Crédit: Bernard Brault, La Presse)

Les Canadiennes étaient en larme après cette dure défaite (Crédit: Bernard Brault, La Presse)

Plusieurs partisans et spectateurs se sont plaints des décisions prises par les arbitres. Certains prétendent même que durant les deux premières périodes, ceux-ci ne voyaient que les inconduites du Canada : « On dirait qu’ils ne regardaient que ce que les Canadiennes faisaient et oubliaient les gestes des Américaines. »   – Charles, partisan du Canada.

L’équipe du Canada pourra tenter de remporter l’or à nouveau dans quatre ans. Leur défaite ne pourra que les motiver à travailler encore plus fort pour pouvoir repartir à la maison avec la première place lors des prochains Jeux olympiques à Pékin, en Chine.

Pour voir ou revoir la finale de hockey féminin, cliquez ici.

Crédit photo à la une : Site des Jeux olympiques de Radio-Canada